En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

DEFAUTS VISUELS


Il existe trois défauts visuels majeurs : la myopie, l'hypermétropie et l'astigmatisme.
Une personne qui n'a pas de défaut visuel est dite emmétrope. L'image se projette parfaitement sur la rétine et sans déformation, la vision est alors parfaite.

La myopie

Un œil myope est un œil géométriquement trop long : myopie axile. Un œil trop puissant engendrera aussi une myopie dite de puissance.
Une personne atteinte de myopie verra flou de loin et bien de près.

Quand une personne myope fixe un objet éloigné, l'image se projette devant la rétine, la vision de loin est alors floue.

L'hypermétropie

L'hypermétropie est un défaut visuel caractérisé par un œil géométriquement trop court ou bien un œil pas assez puissant. L'individu doit fournir un effort pour faire la mise au point de loin, ce que l'on appelle l'accommodation du cristallin, cet effort est encore plus prononcé pour voir de près.

L'astigmatisme

Un œil astigmate s'explique pour la non sphéricité parfaite de la cornée, sa courbure serait comparable à celle d'un ballon de rugby. L'astigmatisme peut être de cornée ou bien interne si le cristallin en est la cause.

La vision est floue, imparfaite et déformée en vision de loin comme de près.

L'astigmatisme s'accompagne souvent d'une myopie ou d'une hypermétropie.

La presbytie

La presbytie survient chez chacun d'entre nous autour de 45 ans, elle correspond à une perte de puissance du cristallin qui ne se dilate plus assez et perd donc en puissance. Nous ne sommes plus en mesure de faire le zoom et la mise au point pour voir de près.

La presbytie évolue avec l'âge et nécessite des modifications de correction.

La cataracte

La cataracte se traduit dans sa forme la plus courante (caractère "sénile") par une perte progressive de la transparence du cristallin. La cataracte peut être traumatique ou congénitale. La cataracte progresse par stades variables sur une durée imprévisible rendant la vision ainsi trouble.

L'ophtalmologiste contrôle et suit l'évolution de l'opacification et de la gêne visuelle pour définir le moment de l'opération

La DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est une affection qui apparaît le plus souvent après 60 ans.

La DMLA se traduit par une perte progressive de la vision centrale. Elle ne conduit pas à la cécité totale mais elle pénalise grandement dans la vie au quotidien. Le champ de vision se retrouve réduit. Une prise en charge médicale rapide est essentielle.

En présence de DMLA humide, les troubles visuels apparaissent plus brutalement par des déformations ondulatoires des lignes droites dites métamorphopsies, par l'apparition d'un scotome : tache noire au centre du champ visuel.

Le glaucome

Le glaucome est une maladie qui touche le nerf optique ; il est souvent associé à une pression intraoculaire trop importante. Une visite régulière chez l'ophtalmologiste est nécessaire. Des traitements à base de collyre sont prescrits.

Les traitements visent à faire baisser la pression intraoculaire, le suivi médical est à vie.
 
Lunettes de style et de création.
 
Audition Lauret, une maison, une marque de référence.